Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Liens

28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 08:44

 

  

FIEVRE ELECTORALE EN FRANCE !

POUR TRADUIRE LE « PARLER-CANDIDAT » EN FRANÇAIS COURANT…

  

Je réfléchis à l’éventualité d’une candidature.

Il manque quelques millions d’euros à mon trésor de guerre…

 

L’idée de me présenter m’est récemment venue.

Je ne pensais qu’à ça bien avant l’âge de commencer à me raser…

 

Je ne me déciderai pas sans l’avis des militants.

Ma femme pèse le pour et le contre…

 

Je suis un homme normal.

Si vous souhaitez un homme d’Etat, il vous faudra chercher ailleurs…

 

Mon passé plaide pour moi.

Pour votre avenir, on verra…

 

Je porte en moi un grand projet.

Mes conseillers ont bien travaillé…

 

Demain on rase gratis.

Démodé par le port croissant de la barbe…

 

Ma première mesure sera de diminuer le salaire présidentiel.

J’aurai moins d’argent de poche mais je vivrai aux frais de la princesse…

 

L’Etat devrait verser un confortable salaire à tous les citoyens, qu’ils travaillent ou pas.

Il faut faire un dernier beau geste avant que la France ne dépose son bilan…

 

Nous préparons des lendemains qui chantent.

Plutôt L’International, que la Madelon…

 

Rigueur.

Vocable flou car on se garde bien de préciser s’il s’agit de l’Ascèse grâce à laquelle on dépensera moins d’argent public ou de la sanction qu’on doit appliquer à ceux qui le dilapident…

 

Je veillerai sur nos valeurs.

Pas question de baisser le taux de vos livrets A…

 

On fera payer tous les riches.

Jusqu’à ce qu’ils ne le soient plus. Après quoi, on fera rendre gorge à ceux qui ont effectué la collecte…

 

La maison à 100 000 euros.

Grâce à Borloo, plus besoin d’aller en Espagne pour y construire un château…

 

Ma priorité sera la formation professionnelle.

Il ne faut plus que, comme cela m’est arrivé, on puisse devenir ministre sans avoir eu le temps d’apprendre le métier…

 

Nous reviendrons aux 35 heures et à la retraite à 60 ans.

Ce sera le grand bordel mais vous l’aurez voulu…

 

Il n’est pas décent qu’il n’y ait qu’un professeur pour quarante enfants.

Nous préconisons quarante enseignants par enfant…

 

Il faut sortir du nucléaire.

Fabriquons notre avenir avec le passé…

 

Faisons en sorte que des familles ne s’entassent plus dans une seule pièce.

Les inégalités seront en voie de disparition lorsque les miens et moi-même serons installés dans un palais national…

 

Il est inadmissible…

Je n’admets pas que d’autres que moi se trompent…

 

Philippe Bouvard : extrait du Figaro Magazine du 17 septembre 2011.

 

Je l’ai déjà mis sur mon blog le 06 octobre 2011, mais comme les français se passionnent (allez savoir pourquoi ?) pour les élections américaines, et qu’ils doivent dire là-bas, exactement les mêmes choses pour emberlificoter les « gogos », et que Bouvard plein d’humour, nous explique en clair ce que ces gens disent en « langue de bois », je vous offre  une petite réédition…

 

Lu sur le blog de Liviaaugustae

Partager cet article

Repost 0
Published by le blog de la guerre des mots - dans deflandres
commenter cet article

commentaires