Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Liens

12 mars 2007 1 12 /03 /mars /2007 11:57

Discours fictif, stéréotypé, convenu et coupé de la réalité dit "politiquement correct"

Ce langage est apparu dans le contexte de la propagande politique. Alain Besançon et Françoise Thom ont souligné que la métaphore russe "langue de chêne", d'avant la révolution, servait à se moquer du style pesant de la bureaucratie tsarine. Avec le courant bolchevique elle est devenue "langue de bois". Les polonais, sous Solidarnosch, ont l'audace de consacrer deux colloques au sujet de la langue de bois et de ses expressions (en 1978 à Varsovie et en 1981 à Cracovie). Depuis lors, l'expression "langue de bois" traduite du polonais est arrivée en France.

Langue de bois - © Alfredo LopezReste à savoir pourquoi "de bois"? Le bois était l'image de la dureté, de la pérennité puisqu'on en faisait des clôtures, des maisons...il est vrai qu'à l'heure actuelle, il se fait supplanter par le béton mais il reste le maître incontestable dans les expressions: "tête de bois" (têtu), "bois de justice" (échafaud),"ne pas être de bois" (ne pas manquer de sensualité), "montrer de quel bois on se chauffe" (montrer ce dont on est capable) et une multitude d'autres tandis que l'on ne connaît guère que "laisse béton" (laisse tomber) et un argument ou quelque chose "en béton" (un argument ou quelque chose de solide).

"La langue de bois" est une langue qui non seulement n'exprime pas le réel mais qui, en plus, empêche de l'exprimer. Elle donne l'impression de faire de la communication mais n'est en fait qu'un vecteur de non communication, de langage figé, fictif voire trompeur. En effet dès que l'on se sent épié, prisonnier on cesse d'utiliser la langue comme un miroir de nos pensées et elle devient un leurre et masque nos pensées pour ne refléter que ce qui est bien ou ce que l'autre veut entendre.

De nos jours les hommes de responsabilités (les directeurs, chefs d'entreprises... et notamment les politiques) excellent dans la langue de bois afin de ne pas se mettre en difficulté, de cacher la vérité, de ne pas affoler le peuple ou de ne pas choquer... c'est alors "le politiquement correct", qui parle d'un cinquantenaire en fin de carrière comme d'un "cadre senior confirmé", d'une femme de ménage comme "d'un agent ou d'une technicienne de surface", d'un handicapé comme "d'une personne à mobilité réduite" ou "d'une personne aux besoins spécifiques", d'une personne trapue comme "d'une personne de petite taille en surcharge pondérale" ou encore d'un pays pauvre comme "d'un pays en voie de développement".

''Je tiens à vous dire ici ma détermination sans faille pour clamer haut et fort que la volonté farouche de sortir notre pays de la crise a pour conséquence obligatoire l'urgente nécessité d'un plan correspondant véritablement aux exigences légitimes de chacun.

Rencontrée au quotidien, la langue de bois atteint des sommets à travers les diverses élections récurrentes comme l'indique le site presidentielle 2007 d'où a été générée la phrase citée ci-dessus.

En savoir plus:

relevé sur http://www.mon-expression.info/index.php/langue-de-bois

Partager cet article

Repost 0
Published by DE FLANDRES - dans deflandres
commenter cet article

commentaires