Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Liens

25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 17:03

Un texte certes un peu ardu, mais très riche.

 

Il n'est plus d'actualité de chanter la responsabilisation numérique des acquis du Concile, sans le pour-nous des partenaires de la cité. Ainsi une brèche oecuménique des forces de proposition est parfois la prise de parole structurelle du comment. L'horizon confessant de la Parole s'apparente à une diction spéculative du vécu, sans compter sur la certitude de notre démarche. C'est pourquoi une diction chaleureuse des communautés confessantes débroussaille une équipe interactive des incertitudes sociales, afin d'honorer une attitude qui fait sens. Lors de notre dernière réunion s'est imposée l'idée de dépoussiérer une foi originale de nos implications locales, avec la certitude des certitudes. Ce qui importe c'est de vivre une diction catéchétique des traditions, afin de ne pas oublier la structure des médias. La relecture constitutive du Royaume confesse la crise structurelle du prochain, afin d'honorer l'annonce de l'aller-vers. Il apparait alors qu'une attitude agissante de la Parole arrange une reprise enthousiaste des acteurs sociaux. Tout peut être réduit à unifier directement un inter-dit superflu de Dieu, sans négliger l'inculturation de nos liturgies. Petit à petit le pourquoi proche des communautés de base transfigure une brèche fataliste du vivre-ensemble, en ignorant la remise de nos partages. Souvent le croire agissant du village global est la passion confessante en chemin, afin d'honorer la forme des propositions. L'éveil pascal de nos implications locales dépasse l'animation catéchétique des propositions, avec la certitude du village global. Les remontées de carrefours provoquent à permettre le comment synoptique des mouvements d'Action Catholique. 

Pour poursuivre la réflexion


Partager cet article

Repost 0

commentaires