Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Liens

3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 11:50

 

La guerre des mots (2) Mourir dans la dignité ADMD

 

Dans la guerre des mots, une arme redoutable est la litote insidieuse. Elle consiste à cacher une réalité inacceptable sous des mots polis, convenables. Les meurtres de civils deviennent des dégâts collatéraux, comme la destruction de routes ou d’immeubles. L’avortement n’est plus qu’une interruption de grossesse, et non celle d’une vie humaine.

 

Les Associations pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD), comme Exit, sont championnes dans la fabrication de litotes insidieuses. Le suicide est systématiquement appelé autodélivrance. Autrement dit, se suicider, c’est à peu près la même chose que s’évader d’un camp de concentration pour vivre en liberté…

 

Par leur appellation ADMD, ces associations confisquent à leur profit une expression qui correspond au vœu profond de tout être humain: mourir dans la dignité, après avoir vécu dans la dignité. Pourquoi ce tour de passe-passe? Pourquoi ne pas dire la vérité, en se nommant ADSD, Association pour le Droit de se Suicider dans la Dignité?

 

Remarquez que je n’ai pas eu le mauvais goût de suggérer ADSSD (SS, pour Se Suicider). Mais le rapprochement avec le nazisme n’est ni déplacé ni exagéré. Les manipulations langagières d’Exit, pour camoufler le suicide, ressemblent à ce que firent les nazis à travers l’Opération T4. Elle a consisté à tuer 70'000 malades psychiques et handicapés en leur infligeant ce qui fut appelé non un meurtre systématique, mais le Gnadentod, la mort de compassion, de miséricorde.

extrait du blog Catholink : http://www.catholink.ch/blog/cathosphere/la-guerre-des-mots-2-mourir-dans-la-dignit%C3%A9-admd

Partager cet article

Repost 0

commentaires